varap scop est présente à grenoble et saint-étienne

VARAP SCOP ACCOMPAGNE VOS PROJETS

DANS LE SOCIAL, LE MEDICO SOCIAL

ET L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

QUI SOMMES-NOUS

Une société coopérative et participative (SCOP) spécialisée sur le diagnostic partagé, l’accompagnement de projets, l’évaluation de la qualité de l’offre de service dans le secteur social, médico-social et de l’insertion par l’économique.

Depuis 25 ans, ses interventions, historiquement initiées auprès des collectivités territoriales se sont progressivement étendues aux secteurs social, médico-social et de l’insertion par l’activité économique avec l’arrivée de nouveaux collaborateurs.

Le choix juridique d’une société coopérative et participative (SCOP SARL) dont les salariés sont les associés majoritaires est le reflet de la culture d’entreprise :

  • Mettre du sens au travail entre professionnels de la structure en associant chacun à la réflexion sur son fonctionnement et sa stratégie pour une vision partagée.
  • Faire de la mobilisation de chacun et de la bonne utilisation des moyens, le soutien indispensable au développement de la société.
  • S’impliquer dans l’existant pour stimuler la réflexion, dynamiser l’action et en renforcer l’efficacité attendue.
  • Les missions de l’entreprise doivent entre autres contribuer, directement ou indirectement, à la promotion d’une société plus humaine, plus solidaire et plus responsable. Art. 4 des statuts.

Nous mettons en œuvre une démarche active et participative.
Nos valeurs sont l’intelligence collective, le plaisir au travail, la satisfaction du commanditaire, la qualité de la relation et de la prestation. Nous mettons en œuvre une démarche active et participative. La parole de chacun est accueillie et valorisée. Elle est mise en perspective au regard des enjeux du projet.

Pour les prestations que nous proposons, nous :

  • Favorisons les mises en synergies souhaitables et possibles entre les différents acteurs d’un projet ou d’une organisation (représentants élus, professionnels, partenaires, usagers…) en développant des rapports de respect mutuel, seuls garants, à terme, d’une coopération productive.
  • Apportons un regard extérieur et nous situons dans une fonction de tiers pour mener à bien toutes les médiations et négociations qu’impose toute coopération entre acteurs.
  • Observons le plus strict devoir de réserve.
  • Assurons la pérennité des actions engagées en transférant, par la formation, nos compétences aux acteurs.

Ils nous ont fait confiance :

loirerhoneloireSudalbertvilleaixCGpuyDomeVilleSEprefcharenteCGtouraine

SOSmjcmaciffarecoracecentreSociauccasbnPasteuranefaimcpafpvacarsuniversitéJMOLPPR

NOTRE ÉQUIPE

Myriam Lucas appartient à la scop varap

Myriam LUCAS VEYRUNES

Gérante de la SCOP VARAP, elle est titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (CAFDES) et d’un Master 2 en sciences politiques. Son parcours professionnel diversifié a toujours tourné autour de deux axes majeurs : la direction de projets et la transmission des savoirs. Ancienne directrice de foyers d’hébergement et service d’activité de jour, elle a été aussi responsable d’un service d’aide à domicile, après avoir été chargée de projets à ATD Quart Monde, Handicap International, l’ONU et dans une SCOP de presse et de communication spécialisée sur l’ESS. Ses pratiques de consultante, de formatrice, d’évaluatrice (certifiée RHO/ARAFDES) et de directrice s’ancrent sur ses expériences de terrain; sa croyance en l’intelligence collective; et sa conviction que chacun, usager comme professionnel, doit pouvoir évoluer dans un environnement porteur de sens et respectueux de ses droits. Elle intervient dans le secteur social et médicosocial avec des collaborateurs choisis pour leur expérience, leurs compétences, leurs savoir-être et leurs savoir-faire, et en assure directement certaines interventions. Elle poursuit en parallèle un DU de consultant en communication de crise et médiation et propose ses services en direction de transition en Rhône Alpes afin de continuer à allier son expérience de consultante et de formatrice à un ancrage sur le terrain institutionnel.

Philippe-vial-varap

Philippe VIAL

Titulaire d’un DEA de sociologie et d’un DU de 3ème cycle en psychologie systémique, ex-gérant de la SCOP, il conduit depuis les années 95 des diagnostics partagés dans des domaines divers de politiques sociales, économiques, enfance/jeunesse et sécurité. Il participe à la mise en place de programmes de développement social et économique pour le compte de collectivités locales. Aujourd’hui il anime également des formations dans le champ des politiques sociales autour du concept de développement local et dans le champ du développement économique et tout particulièrement de l’ESS.

solenbellatour_nb-680x680

Solen BEL LATOUR

Titulaire d’un diplôme de 3ème cycle en Ingénierie du développement territorial, son parcours professionnel s’est orienté principalement vers les politiques publiques. Plus de 10 ans d’expériences professionnelles au sein de la Ville de Grenoble, la Ville de Romans sur Isère, le GIP Resacoop ainsi que la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais l’ont amené à concevoir et animer des programmes d’actions dans le champs des relations internationales des villes, de l’économie sociale et solidaire et du développement durable (Agenda 21 et Plan climat énergie territorial). La conduite de projets multi acteurs complexes lui ont permis d’acquérir de multiples méthodes et outils issus du domaine de la pédagogie active afin de favoriser la participation et la coopération au sein de ces processus et ainsi faciliter l’émergence de l’intelligence collective au sein des interventions qu’il anime pour Varap.

Marie-Claire-Gallin-Martel

Marie-Claire Gallin-Martel

Titulaire du diplôme universitaire de consultante en organisation département psychologie du travail de l’UPMF de Grenoble et du diplôme de responsable d’entreprise d’économie sociale et solidaire, elle a 25 ans d’expérience dans l’insertion par l’activité économique : accompagnement social et professionnel, management d’équipe, gestion production et management de système qualité.  Sa connaissance des structures d’insertion par l’activité économique et son parcours de travailleuse sociale lui permettent de porter un regard exigeant et soutenant pour les professionnels en faisant le lien entre la nécessaire synergie du secteur économique et du secteur social. Evaluatrice des Etablissements Sociaux et Médico-sociaux, consultante et formatrice, elle travaille à partir de méthodes participatives d’accompagnement tel que l’Ecoute Active de C. Rogers, l’analyse de l’activité de Y Clot. Créatrice d’une méthode d’accompagnement à l’émergence des savoirs à partir de l’observation « ZHIDAO », elle réalise de l’accompagnement professionnel de manière individuelle ou collective. Elle est chargée pour VARAP des interventions dans le secteur de l’insertion par l’activité économique et en assure directement certaines d’entre elles.

 

Jean-jacques-Merlin

Jean-Jacques Merlin

Titulaire d’une licence de sciences du langage, et après une première carrière d’enseignant, il a été directeur  pendant 9 ans d’une Mission Locale puis Directeur Général d’un groupe associatif pendant 15 ans, en charge de 10 établissements – Centre d’hébergement et de réinsertion sociale, hébergement d’urgence, Maison relais, Accueil de jour, le service d’accueil téléphonique pour l’hébergement d’urgence, et administrateur d’un  Service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAO).  Il a pu développer des projets innovants dans le champ de l’exclusion au niveau de la prise en charge des usagers ainsi que dans la mise en œuvre du SIAO sur un territoire départemental. Son implication dans l’écriture des schémas départementaux et les compétences qu’il a développées tout au long de son parcours lui permettent d’apporter son expertise dans l’accompagnement des structures confrontées aux évolutions des politiques publiques. Il est également évaluateur externe certifié  (RHO/ARAFDES) et collabore régulièrement avec la SCOP Varap.

« Accompagner, c’est ouvrir le champ des possibles. »

NOTRE CADRE D’INTERVENTION

Le processus de changement à l’œuvre dans les politiques publiques amène les décideurs du secteur social, médicosocial et celui de l’insertion par l’économique à rendre compte de leurs activités à partir d’un certain modèle. Celui-ci privilégie une présentation des réponses apportées à partir d’une évaluation des besoins et des attentes des personnes auxquelles le service est apporté. Cette méthodologie de projet résulte de celle employée dans la révision générale des politiques publiques (RGPP) engagée en 2007et prolongée par la modernisation de l’action publique (MAP) depuis 2012. C’est pour répondre à cette exigence nouvelle, que, forts de nos expériences et nos savoirs faire, nous souhaitons vous accompagner avec vos équipes à répondre aux fondamentaux, qui demain vous permettront de renouveler sereinement vos engagements avec vos financeurs, vos partenaires, et avant tout les usagers de vos services.

Introduites par la loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico- sociale les évaluations interne et externe portent sur les activités et la qualité des prestations des établissements et services visés à l’article L.312-1 du Code de l’action sociale et des familles(CASF). L’évaluation interne, attendue réglementairement tous les 5 ans, est prolongée par l’évaluation externe qui vise à la production de connaissance et d’analyse. Cette dernière, encadrée par l’annexe 3-10 du CASF, doit, tous les 7 ans, permettre de porter une appréciation qui l’inscrit dans une logique d’aide à la décision et engage le renouvellement des autorisations. Evaluation interne comme évaluation externe, ont pour objet notamment de porter une analyse circonstancié sur le projet d’établissement encadré par la loi 2002-2 et les recommandations de l’ANESM. Situé aux croisées d’un projet associatif et des projets personnalisés, ce projet d’établissement doit aussi permettre de questionner le fonctionnement de l’organisation, sa culture, son éthique et ses pratiques professionnelles.

Vous avez besoin de: – mener un diagnostic de vos activités ou de votre institution – réaliser votre évaluation externe – réaliser votre évaluation interne – travailler sur les recommandations de l’ANESM et mettre en place votre plan d’amélioration continue de la qualité – mettre en place des grilles d’indicateurs pertinents dans les projets personnalisés et créer des outils associés dans l’équipe – D’un accompagnement des équipes à l’écriture : écrire « avec » l’autre – Ecrire « sur » l’autre – Savoir rendre compte de son activité. – réécrire votre projet de service ou d’établissement de manière participative – retravailler avec les administrateurs la mise en perspective du projet associatif en ayant au préalable abordé avec eux les transformations des politiques publiques (inclusion, désinstitutionalisation, territorialisation…) – définir et comprendre la survenue des Risques Psychosociaux – repérer des postures professionnelles, managériales, possibles en suivant les principes mis en évidences dans certains modèles de la psychologie du travail spécifiques à la prévention des risques psychosociaux

VARAP vous accompagne de l’élaboration du cahier des charges jusqu’à la production écrite finale.

L’article L5132-1 du code du travail modifié par la loi n°2008-1249 du 1er décembre 2008 – art. 20 stipule que l’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. Elle met en œuvre des modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement, et contribue également au développement des territoires, notamment par la création d’activités économiques. Si ces modalités ne sont pas décrites par la loi, l’expérience du secteur de l’IAE peut s’accorder sur un processus « classique » de l’accompagnement socio-professionnel dans lequel le salarié peut définir ces besoins et trouver l’aide et les moyens nécessaires pour les satisfaire. L’accompagnement est donc un processus dans lequel le salarié entre en faisant un diagnostic de sa situation et en sort en ayant trouvé des solutions afin de voir ces besoins couverts.

Vous avez besoin de :
– Questionner le processus d’accompagnement de votre structure : voir comment « aller plus loin dans le processus d’accompagnement » pour qu’il permette le développement de l’individu afin qu’il soit en capacité à faire face aux difficultés rencontrées
Analyser les impacts des actions engagées auprès de votre public
Mobiliser l’ensemble des intervenants : chargés(ées) d’accompagnement, mais aussi encadrants(es) technique, personnel administratif et commercial autour de la réussite du parcours d’insertion des personnes accueillies. Donner ou redonner un sens à votre mission d’insertion.
– Proposer un accompagnement individuel ou collectif à vos salariés permanents afin qu’ils montent en compétences
– Former vos salariés permanents et en insertion à une meilleure communication, afin d’augmenter vos performances économiques et de retour à l’emploi
Mener un diagnostic partagé pour mettre en évidence les points forts et les points faibles de votre accompagnement avec les équipes afin que l’accompagnement soit évalué, pour que les organisations du secteur puissent rendre compte de leur adaptation aux besoins des salariés en insertion.
Réécrire votre projet de structure, retravailler avec les têtes de réseaux le projet de votre fédération

VARAP vous accompagne de l’élaboration du cahier des charges jusqu’à la production écrite finale.

« Accompagner quelqu’un, ce n’est pas le précéder, lui indiquer la route, lui imposer un itinéraire, ni même connaître la direction qu’il va prendre ; mais c’est marcher à ses côtés en le laissant libre de choisir son chemin et le rythme de ses pas. »

Patrick Verspieren

NOTRE MÉTHODOLOGIE

DES HOMMES AVANT TOUT

Anciens responsables de services ou d’établissements aux parcours variés, nous allions ensemble nos connaissances des pratiques professionnelles, nos savoirs être et nos savoirs faire pour transmettre ces connaissances en les adaptant à vos besoins. Pour mettre en œuvre notre culture partagée, nous appliquons toujours la même méthode d’intervention en concertation avec vous.

UNE MÉTHODE

Cette méthode d’intervention est basée sur :
• Le recueil de vos attentes et besoins avec une première rencontre pour comprendre vos attentes et vos enjeux
• La formalisation de la commande (devis) à partir de cette demande et/ ou d’un cahier des charges qui définit le périmètre du travail et les acteurs concernés
• Un échange autour de cette formalisation de la commande pour préciser les dates et modalités d’intervention auprès des acteurs concernés.
• L’animation de la réflexion entre les acteurs et la réalisation d’un diagnostic partagé sur un mode participatif.
• La réalisation d’un écrit formalisant le travail pour lequel nous vous avons accompagné (rapport, projet, outils de travail…).
• Le transfert des résultats de l’action auprès des acteurs et l’évaluation concertée et partagée de ce travail réalisé ensemble.
• Des points d’étapes sont réalisés avec vous pendant tout le déroulement de l’action avec les acteurs concernés.

LA FORMATION

Le transfert des compétences mobilisées peut faire l’objet de formation (numéro d’agrément formation professionnelle continue 82420076942).

La loi du n°2014-288 du 05 mars 2014 relative à la formation professionnelle l’emploi et la démocratie sociale a refondu la formation professionnelle en créant un compte personnel de formation qui suivra chaque individu pendant toute sa carrière. Le compte est crédité chaque année, à hauteur de 150 heures maximum sur 7 ans. Il permettra d’accéder à des formations visant à acquérir des compétences attestées en lien avec les besoins de la personne sur le marché de l’emploi.

La formation est désormais davantage attachée à la personne et moins au poste, permettant à chacun de devenir l’acteur principal de son parcours professionnel.

Un entretien professionnel avec l’employeur est à présent obligatoire, tous les deux ans, pour étudier les perspectives d’évolution professionnelle des salariés. Celui-ci permet au salarié de se mettre dans une véritable logique de parcours professionnel avec une stratégie de développement par la formation.

« Accompagner quelqu’un, ce n’est pas le précéder, lui indiquer la route, lui imposer un itinéraire, ni même connaître la direction qu’il va prendre ; mais c’est marcher à ses côtés en le laissant libre de choisir son chemin et le rythme de ses pas. »

Patrick Verspieren

NOS PRESTATIONS DE SERVICE

DIAGNOSTIC PARTAGÉ

Il vise à mettre en évidence les points forts et les points faibles d’une organisation pour mettre en valeur ses potentialités et ses zones de fragilité. En travaillant sur la recherche des écarts entre les représentations des différents acteurs, il recherche les causes multifactorielles des dysfonctionnements constatés pour éclairer le traitement et viser les axes de progressions.

Première étape d’un plan d’intervention au service d’un projet, cette démarche d’analyse participative, est conduite par un consultant de Varap, garant du cadre et du respect des échanges entre les acteurs, qui par son savoir être, son savoir-faire et ses compétences apporte les éclairages nécessaires à la compréhension de la situation.

La méthodologie de VARAP est emprunte de plusieurs approches dont celle centrée sur la personne et de l’écoute active de Carl Rogers, de l’analyse systémique et plus largement de la sociologie des organisations.

ÉVALUATION EXTERNE DES ESSMS

Jusque juillet 2016, la première vague d’évaluation externe des ESSMS est en cours. Basée sur l’annexe 3-10 du CASF, cette évaluation interroge la mise en œuvre des actions et activités d’un service ou d’un établissement, leur pertinence, les effets prévus et imprévus, leur efficience, en considération du contexte observé et elle recouvre les mêmes champs que l’évaluation interne. C’est pourquoi, elle ne peut être que partagée et construite avec les acteurs impliqués (gestionnaires, professionnels, usagers et leurs proches…) et renforcer ainsi la mobilisation, l’implication et à la mise en œuvre de la coopération entre partenaires. Conçue comme une période d’échanges, de réflexion et d’élaboration de préconisations l’évaluation doit permettre à terme d’organiser ensemble : gestionnaires, acteurs professionnels et usagers les évolutions nécessaires pour améliorer les réponses aux besoins des bénéficiaires et la qualité facteur de « bientraitance partagée ». Nous avons réalisés en 2014 de nombreuses évaluations externes (EHPAD, CHRS, Foyers de Vie, Foyers d’accueil médicalisés, Centre d’accueil de jour, IME, Prévention spécialisée…) et poursuivons cette année avec encore d’autres types d’établissements (CADA, SESSAD, Service à domicile …).

PROJET DE SERVICE OU ASSOCIATIF

Dans le secteur social et médicosocial, le projet d’établissement a été généralisé par la loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico- sociale. Le projet d’établissement a pour objet de mettre en évidence la dynamique du projet, et d’éclairer l’articulation entre les réflexions sur les pratiques professionnelles de la structure et l’inscription de ces orientations dans un document cadre. Organisé selon des contraintes légales et réglementaires, il doit s’inscrire dans une méthodologie préconisée par l’ANESM, et peut faire preuve, dans ce cadre d’une vraie créativité. Dans la même optique et la même méthodologie, nous accompagnons la redéfinition des projets associatifs. Au-delà des incontournables de ces projets, nous souhaitons faire de leur réécriture que nous accompagnons jusqu’au rendu écrit final, un processus dynamique et participatif, pensé comme un moment où les différents acteurs (professionnels, bénévoles, partenaires et usagers) se réapproprient le sens donné à l’accompagnement, portent témoignage de la vie de l’organisation et mettent en valeur les pratiques différentes des autres structures ou organisation.

QUELQUES EXEMPLES D’INTERVENTIONS PROPOSÉES

– Développer de nouveaux outils de travail pour accompagner la mise en œuvre d’une nouvelle offre de service ou la réponse à un appel d’offre.
– Accompagner les administrateurs à développer une vision stratégique des nouveaux enjeux pour leur association ou leur fédération
– Accompagner la maitrise des écrits professionnels pour valoriser les compétences métiers et les pratiques associées
– Accompagner la compréhension des enjeux puis l’écriture d’un projet de service et d’établissement
– Concevoir et animer l’expression et la participation individuelle et collective des usagers d’un service
– Reconnaitre les forces et les faiblesses d’un service pour développer ses relations partenariales sur un territoire
– Prendre en compte les recommandations des bonnes pratiques professionnelles de l’ANESM pour les mettre en œuvre au quotidien
– Mettre en œuvre une démarche qualité
– Mettre en œuvre la personnalisation de l’accompagnement dans une logique de parcours de vie.
– Accompagner les professionnels dans une logique de parcours de formation
– Mettre en œuvre des entretiens professionnels dans une stratégie de développement des formations personnalisées.

NOUS CONTACTER

Nous trouver

  • Adresse: 4, rue Lafayette - 38000 GRENOBLE
  • Tél: 06-31-86-67-82
  • Mail:

Une société coopérative et participative (SCOP) spécialisée sur le diagnostic partagé, l’accompagnement de projets, l’évaluation de la qualité de l’offre de service dans le secteur social, médico-social et de l’insertion par l’activité économique.

Vous avez une question ?